Football africain : top 5 des joueurs qui ont marqué son histoire

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

Grâce à leur potentiel exceptionnel, ces joueurs ont su marquer les téléspectateurs mais aussi l’histoire du football africain.

Didier Drogba (Côte d’Ivoire)

Drogba est le premier joueur ivoirien à avoir marqué en phase finale de Coupe du monde face à l’Argentine et au Brésil. L’attaquant s’illustre pour la première fois à Guingamp, dans le championnat français. Un an plus tard, il signe à Marseille et y reste le temps d’une saison exceptionnelle. Finaliste de la Coupe UEFA, Drogba en est le meilleur buteur. Il va ensuite passer huit saisons au club londonien de Chelsea et devient par deux fois le meilleur buteur de la ligue, trois fois champion d’Angleterre, quatre fois vainqueur de la Cup et deux fois champion de la Coupe de la Ligue. En 2012, il décroche la Ligue des Champions contre le Bayern de Munich et devient le héros de la victoire des Blues après avoir marqué le penalty qui offre la victoire à son club.

Samuel Eto’o (Cameroun)

Même si les trois performances de l’attaquant en Coupe du monde ont été décevantes, Samuel Éto’o a tout de même remporté deux fois la Coupe d’Afrique des Nations (en 2000 et en 2002), et une fois le titre olympique à Sydney en 2000. Avec 18 réalisations, il est le meilleur buteur de l’histoire de la CAN. Le camerounais devient un géant du football mondial en remportant par deux fois la Ligue des Champions, la Liga à trois reprises, la Coupe du Roi et la Super Coupe d’Espagne sous le maillot du FC Barcelone. Il est le seul joueur africain à avoir remporté au total trois fois la Ligue des Champions.

Roger Milla (Cameroun)

 

Avec deux victoires en CAN et trois phases finales de Coupe du monde (1982, 1990, 1994), l’attaquant possède un parcours au potentiel colossal. Après ses débuts au Cameroun, il a effectué la quasi-intégralité de sa carrière dans le Championnat de France. Lors de la Coupe du monde de 1990, Milla marque quatre buts. Le Cameroun devient alors la première équipe africaine à se hisser en quart de finale de la compétition. À ce jour, il est le plus vieux buteur de l’histoire de la Coupe du monde avec deux buts inscrits à 42 ans et 39 jours. Au cours de sa carrière, Milla a obtenu deux Ballons d’Or africains.

George Weah (Libéria)

Révélé à Monaco, starisé au PSG et consacré au Milan, Weah s’est imposé comme l’un des plus grands attaquants du monde pendant une décennie. Si un but inscrit par George Weah doit être retenu, cela devrait être celui de 1996. Lors de la première journée de Serie A, à San Siro, face à Vérone, il inscrit un but exceptionnel après une chevauchée de 95 mètres. À ce jour, Weah est le seul joueur africain à avoir inscrit son nom au palmarès du Ballon d’or. L’attaquant a aussi obtenu trois Ballons d’Or africains.

Salif Keita (Mali)

Peu de joueurs peuvent se vanter d’avoir eu le potentiel de Keita. Incontournable chez les Verts de Saint-Etienne, et membre de l’équipe nationale malienne dès l’âge de 15 ans, Salif Keita était surnommé la panthère noire. Au cours de la saison 1970-71 avec Saint-Etienne, Keita a inscrit 42 buts. En Ligue 1, le buteur marque 10 triplets. Il obtient trois titres de champion de France avec le club et décroche le tout premier Ballon d’Or africain en 1970. Pour les Verts, Keita a inscrit 135 buts en 167 matches.