Debordo Leekunfa : encore dans les pétrins !

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Après le retrait du clip de son dernier single "Pikimin" de Youtube, " Maîtré Maîtré " est maintenant en proie à une décision de justice. Les raisons ?

L’affaire remonte à 2013. Cette année-là, l’artiste avait convenu d’un contrat de prestations avec la structure GV Communication à Bobo Dioulasso, Ouagadougou et Koudougou respectivement les 28, 29 et 30 juin 2013.

Pour ce faire, l’organisateur s’est acquitté de ses parts d’engagement. Debordo quant à lui, après avoir assuré les deux premiers spectacles, n’a pas honoré celui de Koudougou le 30 juin. Créant naturellement d’énormes désagrément la structure organisatrice. Qui s’est vu contrainte à rembourser les prix des tickets d’entrée aux spectateurs, mais surtout à restituer 3.333.000 de francs CFA au sponsor principal de l’événement. Et bien encore.

Réclamant réparation, GV Communication avait porté l’affaire devant le tribunal de commerce d’Abidjan. Après une bataille juridique ardue, l’affaire connait enfin son dénouement : Debordo est condamné à payer 10 millions de francs CFA à au plaignant.

A présent, l’huissier de GV Communication a procédé à la saisie des droits de l’artiste auprès du Bureau Ivoirien des Droits d’Auteur (Burida). Selon nos sources, ledit huissier procédera aux saisies de biens immobiliers et aux comptes bancaires de Debordo Leekunfa. Cela, afin de se voir dédommagé, après quatre ans de bataille.

Sale temps donc pour l’artiste.