Citée dans une Sextape : la fille de Koffi Olomidé sort ses griffes

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Une nouvelle affaire de Sextape alimente le milieu artistique Congolais. DidiStone, la mise en cause dans ce dossier, la fille de Koffi Olomide sort ses griffes.

Un mois seulement après le scandale médiatisé impliquant la méga star Congolaise, Héritier Watanabé, une autre affaire dite de Sextape fait grand bruit en ce moment dans la capitale de la RDC, à Kinshasa. Deux autres célébrités congolaises sont une fois de plus au centre d’un nouvel imbroglio. Il s’agit notamment de la fille du Quadrakoraman Koffi Olomidé, répondant au nom de Didistone et le chanteur congolais Ya Levis, tous deux, cités dans une partie de jambe en l’air, qui a fuité sur les réseaux sociaux. 

L’affaire défraie la chronique en ce moment. Citée dans cette fameuse vidéo à caractère pornographique, la fille de la super star congolaise, Le Grand Mopao, indignée n’a pas mis du temps à réagir vivement. Après sa décision de se retirer sur Instagram, DidiStone s’est prononcé sur la fameuse affaire qui fait jaser en ce moment : « Ceux qui me connaissent et me suivent depuis un moment savent qu’il est peu fréquent de me voir m’exprimer sur les réseaux sociaux. Il est important de clarifier certains points, ne serait-ce que par respect pour ceux qui me témoignent leur soutien et leur amour. La décision de me retirer temporairement des réseaux sociaux a été prise il y a un moment. Comme toute personne, j’ai une vie, une famille, un quotidien fait de joie et quelque fois de peines. Je pense qu’il est important de prendre du recul afin de me ressourcer aux côtés de ceux qui me sont chers. Les réseaux sociaux peuvent parfois consumer et affaiblir, étant donné qu’aujourd’hui, il s’agit d’un moyen axé majoritairement à des fins malveillantes. En ce qui concerne cette rumeur et la prétendue «relation» qui m’est attribuée, une fois de plus, il n’en n’est rien. Je n’ai jamais entretenu la moindre relation avec le personnage concerné », s’est-elle défendue. Enzo Dia