Affaire bastonnade Soumangourou : Dj Arafat donne enfin sa version

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Demeuré jusque là muet suite à la polémique de la bastonnade de l’animateur Soumangourou,une agression à lui attribuée,le chef de file de la «Chine» : Dj Arafat est enfin sorti de sa réserve et brise le silence.

C’est sur le site Vibe Radio.CI que Yôrôbô se confie et dit enfin sa part de vérité «C’est un film monté contre moi pour une fois de plus salir mon nom. Les gens racontent des choses sur moi, ils disent ce qu’ils ne savent pas», déplore le Daishikan, qui estime faire l’objet d’un faux procès. L’artiste revient sur les faits «On s’est rencontré Soumangourou et moi effectivement dans une soirée au Haut Niveau à Angré. Notre rencontre est partie d’une simple causerie. Je lui ai fait savoir que j’avais des choses à lui dire. A un moment donné dans nos échanges, on s’est pris la tête tous les deux. Il a dit quelque chose, comme quoi lui, il se nomme Soumangourou Kanté, qu’il est un chef, le chef des Africains. Je lui dis: «Toi tu es le chef des Africains?, frère, descends sur terre.Ne m’amène pas à te manquer de respect. Depuis quand toi tu es un chef. Tu t’es attribué ce nom pour prendre tes points», témoigne le fils de Tina Glamour.

«A un moment donné,c’est vrai que la tension est montée entre nous dans nos échanges. On s’est pris la tête comme je l’ai dit. Il y a eu des échauffourés entre nous, mais je ne l’ai jamais tapé.Il y a des témoins. Je jure sur la tête de mes enfants que je n’ai pas brutalisé ce mec », martèle Ange Didier Houon.

Voir aussi <<Arafat Dj : il agresse violemment l'animateur Soumangourou Kanté

«S’il dit que je l’ai brutalisé, pourquoi jusque là aucune vidéo n’a été publié sur cette bastonnade dont il parle tant. Alors que nous étions dans un lieu public ou tout le monde pratiquement possède des smartphones pour filmer», s’interroge amer, le Daishikan. ENZO