Prise d'otages à Bamako : 125 clients et 13 employés retenus

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

Une dizaine d'hommes armés sont entrés dans le bâtiment en tirant et en criant "Allahu Akbar".

. 125 clients et 13 employés toujours retenus. Au moins trois otages ont été tués, mais les forces spéciales "ont pu libérer une dizaine de personnes", selon le ministère malien de la Sécurité.

. Plusieurs Français se trouvent parmi les otages, retenus par plusieurs assaillants, dans l'hôtel, prisé par une clientèle internationale. La compagnie Air France a confirmé que ses 12 membres d'équipage à Bamako avaient été exfiltrés et se trouvaient en sécurité.

. Des assaillants avec des armes automatiques. Selon une source sécuritaire malienne, des assaillants sont rentrés dans l'enceinte de l'hôtel à bord d'une voiture munie d'une plaque diplomatique. Une fusillade a ensuite éclaté dans l'hôtel. "Ça se passe au septième étage, des jihadistes sont en train de tirer dans le couloir", a déclaré une source de sécurité à l'AFP.

. Le GIGN français envoyé sur place. Une quarantaine de gendarmes du GIGN (Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale) partent vendredi en mission au Mali, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Des forces spéciales américaines vont aussi porter assistance aux Maliens, selon le Pentagone.