Koffi Olomide inconsolable : Je suis décimé, je suis en morceau

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

La mort subite de Papa Wemba attriste toutes les grandes stars de la musique africaine dont Koffi Olomidé.

Longtemps en rivalité avec Papa Wemba, Koffi Olomidé n’en demeure pas moins affecté par la disparition de l’icône de la musique rumba.

« C’est une catastrophe. La musique congolaise est décimée. Je ne sais pas quoi dire. Ahmed Bakayoko, le ministre de la Côte d’Ivoire m’a appelé tout à l’heure personnellement pour me confirmer la nouvelle, parce que les gens m’appelaient depuis tôt ce matin, et je refusais de croire. Puis un ami très cher à Papa Wemba et à moi est allé à la morgue en Côte d’ivoire. Un grand homme que tout le monde connaît, je préfère ne pas citer son nom. Il m’a appelé quand il était devant le corps de Papa Wemba. La vie, franchement, la vie des hommes n’est rien. Nous ne sommes rien. Quand nous écrasons les cancrelats, les fourmis, il y a sûrement des êtres qui nous voit comme des cancrelats aussi. Nous ne valons rien. C’est pour ça, il faut qu’on s’aime quand on est vivant. Il faut qu’on soit beaucoup plus intelligent dans la vie. Les bijoux, les voitures, les suffisances, les grands airs, c’est rien. Moi aujourd’hui, j’ai envie de demander pardon à Dieu d’accueillir Papa Wemba, c’est son fils. J’ai envie de demander à chacun d’entre nous de bien réfléchir. Nul d’entre nous n’est parfait, nous avons tous des défauts. (…) Manu Dibango a 80 et quelques, mais il est en vie. Je suis décimé, je suis en morceau. » a déclaré le chanteur.

Koffi Olomidé regrette une grande perte pour la musique congolaise.

« Pour moi, la valeur de la musique congolaise est aussi partie. Tabu Ley n’est plus. Madilu est déjà mort comme Pepe Kale, Franco. Aujourd’hui, c’est Papa Wemba », a regretté le patron du groupe « Quartier latin » au cours d’émission sur la télévision congolais.

Koffi parle également de sa collaboration avec Papa Wemba.

Les deux artistes ont enregistré un album intitulé « Wake up ».

« Le plus gros duo de la vie, il l’a fait avec moi, Wake up », a lancé M. Olomidé.

Après la sortie de l’album, les deux artistes se disputent et se tournent le dos.

« C’était un frère. Malgré nos disputes, nos bêtises, nos égarements, je suis vraiment affecté au fond de moi-même », confirme Koffi Olomidé dans l’émission Karibu Variétés.