«Coller la petite» de Franko : la chanson censurée au cameroun

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

L’interdiction de diffusion du morceau de Francko dans une région du Cameroun continue de susciter diverses réactions à travers toute l’Afrique.

En effet, ce lundi 2 novembre le préfet du département de la Mifi, Joseph Tover Twanga a signé un arrêté «portant interdiction de la vente, la diffusion et la promotion de l’œuvre de l’artiste Franko».

« Monsieur le préfet du midi préfère le "Bobaraba" ou les "lolos" venus de Côte d'Ivoire, en lieu et place du son "coller la petite" de Franko » rétorque un animateur radio de El l qui s’en prend directement au préfet sur son compte Facebook.

Avant d’ajouter avec un brin d’humour : « Joseph Tover Twangaécrit contre Franko le jour, la nuit, il ira certainement "coller une petite" ».

Voir le nombre de réactions à ce « post », plusieurs Camerounaissemblent affectés par la décision du préfet.

Rappelons que cette décision du préfet est suivie de mesures très strictes « tout contrevenant aux dispositions de l’arrêté s’expose aux sanctions prévues par ma réglementation en vigueur».

Pour Franko, le créateur du morceau collé la petite, ce titre n’est rien d’autre qu’une invitation à faire Ka fête « quand on est dans une fête, il faut s’éclater et on le fait naturellement avec une cavalière qu’on colle.

Je pense plutôt que ce sont des gens qui essaient de détourner le sens du message que je transmets dans ma chanson, pour en faire une image de promotion de sexe. »

Le morceau sorti en juillet dernier s’est rapidement propagé au Cameroun créant ainsi un véritable buzz.

PLUS: