Cancer du musicien homosexuel : sa cousine fait des révélations

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

Après avoir souffert trois ans durant d’un cancer de l’anus, le musicien sud-africain Koyo Bala est mort lundi vers 9h "entouré de ses trois sœurs".

Selon sa cousine Linda Bala, le musicien se plaignait d’une forte douleur au rectum le dimanche. Il a été admis à l’hôpital le même jour vers 16 h.

"Je pense que ses reins étaient atteints. Quand il est revenu de Johannesburg, il est allé voir son médecin et a été immédiatement admis, mais ce matin, on nous a dit qu'akasekho (il n’est plus)", a déclaré sa cousine.

Il faut dire que le musicien était aussi séropositif. Une maladie qu’il a révélée au grand public en 2011.

Selon le magazine Sunday Times, l’artiste perd son emploi à la suite de cette déclaration. Les malheurs ne s’arrêtent pas là, en 2014, selon sa cousine, Bala contracte un cancer de l’anus et commence une chimiothérapie. Une traversée du désert qu’il a partagée quotidien en images, vidéos et messages avec ses fans sur les réseaux sociaux.

Son dernier tweet sur sa maladie en février se résumait à : «Je prie Dieu tous les jours aide-moi à passer cette période, ce cancer, ces douleurs.

Le chanteur de 36 ans était un membre du trio gay 3 sums. Un groupe de pop composé de Bala, du défunt Jeff Moyo et d’Amstel Maboa. Ce dernier se réjouit de la dernière visite de son ami Bala "pendant sa visite en janvier, nous avons passé tout le temps à bavarder et parler de nos projets. Mais je ne savais que Dieu me donnait la dernière chance de la voir.

La mort de Koyo Bala a attristé toute l’Afrique du sud et les messages de condoléances se multiplient.

«Adieu cher ami Koyo Bala. Oh les moments de plaisir que nous avions quand nous étions tous jeunes et libres », écrit créateur Craig Jacobs.

Sidingo actrice Kgomotso Christopher a écrit : "Homme le plus sympathique qui n’avait pas peur de bousculer le showbiz ... Repose en paix "