Affaire Koffi Olomidé : la danseuse agressée demande sa libération

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis

Incarcéré attendant son jugement, Koffi Olomidé reçoit un soutien de taille.

Celui de la danseuse qu’il a « agressée ». Dans une vidéo, l’on aperçoit Palmela demander la libération de son mentor.

Elle supplie la première dame Congo Olive Kabila en lui demandant d’intervenir pour libérer Koffi Olomide.

Cette dernière qui rappelle qu’elle a deux enfants, avoue qu’elle ne connaît que la danse et implore la grâce présidentielle pour son patron.

Traduction d'un internaute :

Madame, je demande pardon en tant que votre fille du pays. La plus grande victime c'est moi, le coup de pied ne m'a jamais touché. Nous sommes tous triste pour notre patron Koffi; nous vivons tous avec lui et grâce à lui. C'est lorsqu'il fait des concerts qu'on arrive à vivre. Je n'ai pas fait de grandes études pour aller trouver du boulot ailleurs. Je suis orpheline et j'ai 4 enfants, ayez pitié de moi. Koffi est innocent, on s'acharne sur lui. Il s'est même excusé alors que le coup ne m'a jamais atteint.

"Elle répète ensuite ce qui est haut 3 fois"

Je sais que beaucoup de personnes détestent Koffi, il n'a pas commis cet acte, donc libérez le.

Journaliste: tout ça est arrivé parce que vous vous êtes disputé !

Danseuse : c'est vrai, si nous avons été sages, tout ça ne serait pas arrivé, je suis triste, je regrette, Madame la première dame, pardonner moi.
Journaliste: Tu sais qu'aujourd'hui cet acte qui est d'ampleur de tout Kinshasa, toute l'Afrique et même le monde entier est de ta faute ? Les femmes du monde entier se sont levées pour te soutenir. La bible a déclarée "Malheur par qui le pêché va passer" si le pêché de Koffi est passé par toi, Pamela, devant la caméra, le monde t'écoute, que vas-tu leur dire ?

Danseuse: vu ce qui est en train d'arriver mon âme ne sera jamais en paix. Si quartier latin (le groupe de Koffi) venait à disparaître à cause de moi, mon âme ne sera jamais en paix (pleures), je ne pourrais pas survivre, où vais-je mettre mes enfants ? Comment vais-je les élever ? Et d'ailleurs, je suis dans l'insécurité totale, des fanatiques veulent me faire du mal. Chère Première dame si vous regardez cette vidéo intervenez dans ce sens.

Journaliste: OK, montrez au monde qu'il y a l'amour, la joie entre danseuses.
"Les deux danseuses se lèvent et se font la bise. Les gens acclament "